À Sebastian Scheffer, le 4 décembre 1665, note 7.
Note [7]

« même mort, ce vaurien d’Italien empourpré commande encore. Puissent les dieux nous ménager des jours meilleurs ! » :

  • la première phrase est l’adaptation d’une sentence que Guy Patin a utilisée dans plusieurs lettres pour parler d’Alexandre le Grand (v. note [7], lettre 78), de Richelieu ou (comme ici) de Mazarin ;

  • la seconde est une citation abrégée de Virgile (v. note [5], lettre 33).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 4 décembre 1665, note 7.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1414&cln=7

(Consulté le 25/06/2024)

Licence Creative Commons