À Charles Spon, le 7 février 1648
Note [71]

« très célèbre par beaucoup d’écrits. »

Caspar (Kaspar ou Gaspard) van Baerle, Barlæus (Anvers 1584-Amsterdam 14 janvier 1648) avait d’abord été ministre de l’Église réformée, puis professeur de logique à l’Université de Leyde, et avait enfin occupé la chaire de philosophie et d’éloquence à l’Université d’Amsterdam. Il avait aussi été reçu docteur en médecine de la Faculté de Caen, mais sans avoir jamais pratiqué. Il a publié en latin des discours, des poèmes, des épîtres, des notices historiques ; il a même laissé quelques écrits en français (Triaire et G.D.U. xixe s.).

« La poésie était son fort : ses Muses avaient beaucoup de fécondité et d’élévation. Il n’y eut au monde pendant sa vie presque rien de grand dont il ne fît un pompeux éloge lorsque la raison d’État n’y apportait point d’obstacle » (Bayle).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 7 février 1648. Note 71

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0150&cln=71

(Consulté le 29.11.2020)

Licence Creative Commons