Autres écrits : Une thèse cardinale de Guy Patin :
« La Sobriété » (1647), note 72.
Note [72]

Le lac Lucrin (Lucrinus lacus), aujourd’hui presque entièrement comblé, se situait dans une dépression volcanique de Campanie, près de Pouzzoles (v. 2e notule {a}, note [22] du Naudæana 3). Martial a chanté l’excellence des huîtres qu’on y élevait, appelées Lucrina, dans deux épigrammes :

  • livre vi, xi, vers 5,

    Tu Lucrina voras, me pascit aquosa peloris,

    [Tu dévores des huîtres du Lucrin, quand une palourde gorgée d’eau me nourrit] ;

  • livre xii, xlviii, vers 3‑4,

    Si fortunatum fieri me credis, et hæres
    Vis scribi propter quinque Lucrina, vale !

    [Si tu crois avoir fait mon bonheur avec cinq huîtres du Lucrin, et que je te ferai mon héritier, alors adieu !]

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Une thèse cardinale de Guy Patin :
« La Sobriété » (1647), note 72.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8223&cln=72

(Consulté le 28/05/2024)

Licence Creative Commons