Annexe : Une thèse de Guy Patin : « L’homme n’est que maladie » (1643)
Note [79]

Sénèque (Lettres à Lucilius, livre viii, épître lxxiv) :

Maximi dolores consistunt in macerrimis corporis partibus : nervi articulique et quidquid aliud exile est acerrime sævit cum in arto vitia concepit. Sed cito hæ partes obtupescunt et ipso dolore sensum doloris amittunt, sive quia spiritus naturali prohibitus cursu et mutatus in pejus vim suam qua viget admonetque nos perdit, sive quia corruptus humor, cum desiit habere quo confluat, ipse se elidit et iis quæ nimis implevit excutit sensum. Sic podagra et chiragra et omnis vertebrarum dolor nervorumque interquiescit cum illa quæ torquebat hebetavit ; omnium istorum prima verminatio vexat, impetus mora extinguitur et finis dolendi est optorpuisse.

[Les plus vives douleurs intéressent les parties les plus maigres du corps : les tendons et les articulations, ainsi que tout autre point délicat, se déchaînent quand ils ont engendré des lésions dans un espace confiné ; mais ces mêmes parties s’engourdissent promptement, et abolissent le sens de la souffrance par la douleur elle-même : soit que l’esprit vital, détrourné de son cours naturel et dégénéré, perde la vigueur par laquelle il nous anime et nous donne le sentiment ; soit que l’humeur corrompue, ne trouvant plus à circuler, se recroqueville sur elle-même et frappe d’insensibilité les endroits où elle a afflué en excès. C’est ainsi que la podagre et la chiragre, de même que toutes les douleurs des vertèbres ou des tendons, ont des intermittences lorsqu’elles ont émoussé les parties qu’elles tourmentaient : les premiers accès de toutes ces maladies sont douloureux ; mais leur violence s’épuise avec le temps et la souffrance qu’elles causent finit par l’engourdissement].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Une thèse de Guy Patin : « L’homme n’est que maladie » (1643). Note 79

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8038&cln=79

(Consulté le 05.12.2020)

Licence Creative Commons