À Claude II Belin, le 28 avril 1639
Note [8]

« La Vie jésuitique de Hospinianus, augmentée par N. Lucius, professeur de Bâle. » En dépit de l’initiale erronée du prénom (N. pour L., Lucius), il s’agit du livre intitulé :

Historia jesuitica ; de Iesuitarum ordinis Origine, Nomine, Regulis, Officiis, Votis, Privilegiis, Regimine, Doctrina, Progressu, Actibus ac Facinoribus, tam communiter quam singulariter : in quatuor libros tributa, et Bono Ecclesiæ, Reique Publicæ Christianæ, nunc etiam Latine edita, per M. Ludovicum Lucium, in alma Basileensium Academia Professorem publicum.

[Histoire jésuitique : sur l’origine de l’Ordre des jésuites, leur nom, leurs règles, leurs devoirs, leurs vœux, leurs privilèges, leur gouvernement, leur doctrine, leur progrès, leurs actes et leurs méfaits, tant en général qu’en particulier ; distribuée en quatre livres, et que voici maintenant aussi publiée en latin, pour le bien de l’Église et de la république chrétienne, par M. Ludovicus Lucius, {a} professeur public en la célèbre Université de Bâle]. {b}


  1. Ludwig Luz, littérateur suisse (1577-1642), a été professeur d’hébreu puis de philosophie à Bâle. Son livre était une reprise de la précédente :

    Historia iesuitica : hoc est, de Origine, Regulis, Constitutionibus, Privilegiis, Incrementis, Progressu et Propagatione ordinis Iesuitarum : Item de eorum dolis, fraudibus, imposturis, nefariis facinoribus, cruentis consiliis, falsa quoque, seditiosa et sanguinolenta Doctrina. Rodolpho Hospiniano Tigurino, Auctore.

    [Histoire jésuitique : sur l’origine, les règles, les institutions, les privilèges, les développements, la progression et la propagation de la Compagnie de Jésus ; ainsi que sur leurs ruses, fraudes, impostures, crimes abominables, conseils sanglants, et aussi leur doctrine séditieuse et sanguinolente. Par Rodolphus Hospinianus, {i} natif de Zurich]. {ii}

    1. V. note [44], lettre 183, pour Rudolf Wirth (Hospinianus).

    2. Zurich, Johan. Rodolphus Wolphius, 1619, in‑fo.

  2. Bâle, Joh. Jacobus Genathius, 1627, in‑4o.

Bâle (Suisse), sur le Rhin, était alors une opulente cité universitaire à prédominance calviniste.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 28 avril 1639. Note 8

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0046&cln=8

(Consulté le 07.12.2022)

Licence Creative Commons