À Charles Spon, le 10 avril 1650
Note [8]

Jean Adam (Limoges 1608-Bordeaux 1684), fougueux prédicateur jésuite, usa beaucoup de salive et d’encre à s’acharner contre les jansénistes et les calvinistes.

Son sermon contre saint Augustin du 17 mars 1650, en l’église paroissiale Saint-Paul, lui valut une attaque anonyme intitulée Défense de saint Augustin, contre les erreurs, les calomnies et les invectives scandaleuses que le Père Adam, jésuite, a prêchées dans l’église de Saint-Paul le second jeudi du carême, sur ce texte de l’Évangile de la Chananée : « Je ne suis envoyé qu’aux brebis perdues de la Maison d’Israël » (Paris ou Myon, sans nom, 1650, in‑8o, attribué au janséniste Noël de Lalanne), livre que Bayle a commenté dans la note D de son article sur Adam. Sur ce même sujet, le P. Adam publia en 1654 Le Tombeau du jansénisme, ou le nouveau parti détruit par saint Augustin et la bulle du pape Innocent x (Paris, Gaspard Meturas, in‑8o).

V. note [5] du Patiniana 3, pour une autre version de l’annecdote racontée par Guy Patin.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 10 avril 1650. Note 8

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0224&cln=8

(Consulté le 03.12.2022)

Licence Creative Commons