À Charles Spon, le 7 mai 1658, note 8.
Note [8]

Le bon-chrétien est une sorte de grosse poire ; il y en a d’été et d’hiver.

Bergamotte : « sorte de poire verte et ronde ; bergamotte de Bugey, bergamotte d’été, d’hiver. Quelques-uns croient que cette poire a été ainsi nommée de Bergame ville d’Italie, mais Ménage prétend que ce mot vient du mot turc begarmout, c’est-à-dire poire du seigneur, beg signifiant seigneur, et armout poire. Bauhin en fait une description particulière et l’appelle poire royale » (Furetière).

Amadote : « sorte de poire plus ronde que longue, sèche à manger et sans aucun musc. Sa couleur est jaune. L’arbre qui porte ce fruit est aussi appelé amadote. M. Ménage rapporte avoir su d’un président de la Chambre des comptes de Dijon qu’une femme appelée Dame Oudet, ayant eu la première de ces poires, les Bourguignons les appelèrent Damoudot, d’où a été fait amadote » (Thomas Corneille).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 7 mai 1658, note 8.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0525&cln=8

(Consulté le 24/02/2024)

Licence Creative Commons