À André Falconet, le 29 août 1664
Note [8]

Ces deux dictionnaires en préparation étaient :

  • Glossarium archaiologicum : continens Latino-Barbara, peregrina, obsoleta, et novatæ significationis Vocabula ; quæ post labefactatas a Gothis, Vandalisque, res Europæas in Ecclesiasticis, profanisque Scriptoribus ; variarum item Gentium Legibus antiquis municipalibus, Cartis, et Formulis occurunt. Scholiis et Commentariis illustrata ; in quibus prisci Ritus quam-plurimi, Magistratus, Dignitates, Munera, Officia, Mores, Leges ipsæ et Consuetudines enarrantur. Authore Henrico Spelmanno Equite, Anglo-Britanno,

    [Glossaire archéologique, contenant les mots latino-barbares, étrangers, abandonnés et de sens rénové, que l’on trouve, depuis la destruction de l’Europe par les Goths et les Vandales, chez les écrivains ecclésiastiques et profanes, ainsi que dans les anciennes lois municipales, les chartes et les formulaires de diverses nations. Ils sont éclairés par des scolies et des commentaires exposant quantité d’anciens rites, magistratures, dignités, charges, offices, mœurs, lois particulières et coutumes. Par Henricus Spelmannus, {a} chevalier britannique] {b} ;

  • Iosephi Laurentii Lucensis S.T.D. Amalthea onomastica ; in qua Voces universæ, abstrusiores, Sacræ, Profanæ, Antiquæ, Antiquitæ, Usurpatæ, Usurpandæ ; e Latinis, Latino-Græcis, Latino-Barbaris, Criticis, Antiquariis, Thesauris, Lexicis, Onomasticis, Glossariis, Matheseos, Iurisprudentiæ, Medicinæ, aliarumque Disciplinarum Authoribus, quibusque indicatis, excerptæ, et Italice interpretatæ : Cum Onomastico Italico-Latino, ad calcem addito. Opus ab auctore, dum viveret diligenter recognitum emendatumque ; atque adeo ab ipso in hac Editione, Tertia Parte auctum.

    [Amalthée onomastique {c} de Iosephus Laurentius, docteur en sainte théologie natif de Lucques : {d} contenant tous les mots, les plus obscurs, sacrés, profanes, anciens, mis au rebut, usités, à employer, traduits en italien et tirés des critiques et des antiquaires latins, latino-grecs, latino-barbares, des recueils, des lexiques, des glossaires, des méthodes, des auteurs de jurisprudence, de médecine et des autres disciplines, qui les ont définis. Avec un glossaire italien-latin ajouté à la fin. Ouvrage que, tant qu’il a vécu, l’auteur a lui-même revu et corrigé, à tel point qu’il l’a augmenté d’une troisième partie]. {e}


    1. Sir Henry Spelman (vers 1562-1641), magistrat et historien natif de Congham dans le Norfolk.

    2. Londres, Alicia Warren, 1664, in‑4o de 576 pages.

    3. Nourrissant recueil de mots : v. notule {f}, note [4], lettre 527, pour Amalthée, mythique chèvre nourricière de Zeus, et son sens dérivé de corne d’abondance.

    4. Giuseppe Laurenzi (vers 1573-1647), élève de Juste Lipse.

    5. Lyon, Laurentius Anisson, 1664, in‑fo de 790 pages.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 29 août 1664. Note 8

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0791&cln=8

(Consulté le 03.02.2023)

Licence Creative Commons