À Johann Wilhelm Mannagetta, le 6 décembre 1662
Note [8]

Ici s’arrête ce que nous avons de la correspondance entre Guy Patin et Johann Wilhelm Mannagetta (mort en 1666) : la présente lettre et celle du 18 février précédent. Si leur échange s’était limité à cela, il faudrait croire que l’archiatre de Vienne eût été insensible au grand cas que Patin faisait de sa personne et de son souverain, l’empereur germanique, en leur offrant deux exemplaires du savant livre de Carolus sur les Familles romaines. Cela est peu vraisemblable car Mannagetta avait estimé Patin digne de lui recommander son parent, Maximilian Honorius Zollikofer (v. note [14], lettre 750, ce dont Patin l’avait remercié au début de la lettre susdite).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Wilhelm Mannagetta, le 6 décembre 1662. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1256&cln=8

(Consulté le 15.11.2019)

Licence Creative Commons