Autres écrits : Traité de la Conservation de santé (Guy Patin, 1632) : Présentation
Note [8]

Pour terminer ma critique sur un sourire, Furetière ne dit pas des œillères (œuillières) qu’elles empêchent le cheval de regarder sur les côtés, mais que « ce sont des morceaux de cuir posés à côté des yeux pour les garantir des coups du fouet du Chartier » (v. note [13], lettre 271, pour Jean Chartier, qui fut l’un des plus virulents antagonistes de Guy Patin).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Traité de la Conservation de santé (Guy Patin, 1632) : Présentation. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8166&cln=8

(Consulté le 08.12.2021)

Licence Creative Commons