À Claude II Belin, le 2 janvier 1632
Note [9]

Ludovici Septalii… In Aristotelis Problemata commentaria, ab eo latine facta. Opus hoc iam primum absolutum in lucem prodit, auctum tome tertio numquam antea edito… [Commentaire de Ludovicus Septalius… sur les Problèmes d’Aristote, qu’il a traduits en latin. Cet ouvrage est pour la première fois publié intégralement, augmenté d’un troisième tome inédit…] (Lyon, Claude Landry, 1632, 3 tomes en un volume in‑fo).

Ludovicus Septalius (Lodovico Settala ; Milan 1552-ibid. 1633) avait été reçu docteur en médecine de Padoue à 21 ans, et professeur à 23. Sa réputation lui valut d’être appelé à enseigner dans plusieurs universités, charges qu’il refusa toutes, pour se contenter de recevoir de Philippe iv, roi d’Espagne, en 1627, le titre de protomédecin de l’État de Milan. Après avoir vaillamment combattu une épidémie de peste, il fut frappé d’apoplexie, et demeura hémiplégique et aphasique jusqu’à la fin de ses jours. Outre celui que citait ici Guy Patin, Septalius a laissé de nombreux ouvrages de pratique et de commentaires médicaux (R. Desgenettes in Panckoucke).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 2 janvier 1632. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0008&cln=9

(Consulté le 23.10.2019)

Licence Creative Commons