À André Falconet, le 6 septembre 1649, note 9.
Note [9]

« Il [Paul] en était là de sa défense quand Festus dit à haute voix : “ Tu es fou, Paul ; ton grand savoir te fait perdre la tête ” [insanis Paule multæ te litteræ ad insaniam convertunt]. Sur quoi Paul de dire : “ Je ne suis pas fou, très excellent Festus, mais je parle un langage de vérité et de bon sens ” » (Actes des apôtres, 26:24‑25, sur saint Paul, captif à Césarée, défendant sa cause devant le roi Agrippa).

L’Esprit de Guy Patin donne une version allongée de ce paragraphe (v. note [60‑1] du Faux Patiniana II‑1), mais il serait hasardeux de tenir ces addistions pour authentiques.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 6 septembre 1649, note 9.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0196&cln=9

(Consulté le 19/06/2024)

Licence Creative Commons