À Charles Spon, le 16 janvier 1652, note a.
Note [a]

Ms BnF Baluze no 148, fos 14‑15, et 16 pour le post‑scriptum, « À Monsieur/ Monsieur Spon,/ Docteur en médecine,/ rue Mercière,/ À Lyon » ; Jestaz nos 60 et 61 (tome ii, pages 810‑826), mais tout laisse penser que ces deux lettres n’en fonf qu’une avec post‑scriptum ; au revers de l’enveloppe, de la main de Charles Spon, « 1652/ Paris, 16 janv./ Lyon 21 dud./ Risp. adi 15/ mars ».

Des fragments du post‑scriptum se trouvent dans une lettre fabriquée, datée du 30 janvier 1652, dans Du Four (édition princeps, 1683), no xxxviii (pages 132‑133), et Bulderen, (lvi, 1, 193‑194) à Spon, et dans Reveillé-Parise, (cccciii, 2, 603‑604) à André Falconet.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 janvier 1652, note a.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0279&cln=a

(Consulté le 15/04/2024)

Licence Creative Commons