L. latine 284.  >
À Leonardus Ursinus,
le 29 février 1664

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

[Ms BIU Santé no 2007, fo 166 ro | LAT | IMG]

Au très distingué M. Leonardus Ursinus, médecin à Leipzig et directeur du Jardin médicinal.

Très distingué Monsieur, [a][1]

J’ai reçu la vôtre par l’entremise de Christ. Frid. Janus, noble Allemand. Je vous en remercie tout particulièrement, ainsi que de ces thèses que vous m’avez promises par l’intermédiaire de l’excellent M. Volckamer. [2][3] Je sais maintenant exactement où est Michael Horn, [4] je lui ai récemment écrit par l’intermédiaire de Charles Spon, médecin de Lyon. [1][5] J’ai aussi reçu votre liste de certaines plantes rares que vous recherchez, j’en parlerai pour vous avec Denis Joncquet, [6] mon collègue et le directeur du Jardin royal, [7] duquel j’obtiendrai sans doute quelque chose. Je salue MM. Michael Horn et Gottfried Neuman, [8] ainsi que MM. les très distingués Michaelis, [2][9] en votre ville de Leipzig, et Victor Schneider [10] et Michael Sennert en l’Université de Wittemberg ; [3][11] mais surtout vous le tout premier. Vale, très distingué Monsieur, et aimez-moi.

De Paris, le 29e de février 1664. [4]

Vôtre de tout cœur, Guy Patin, etc.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Leonardus Ursinus, le 29 février 1664

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1317

(Consulté le 27.10.2021)