Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Naudæana 2, note 11.
Note [11]

Le marquis Virgilio Malvezzi (Bologne 1595-Castel Guelfo di Bologna 1654), érudit italien, a assuré des missions diplomatiques au service de la Couronne d’Espagne et publié, dans sa langue natale, de nombreux ouvrages historiques et politiques. Gabriel Naudé en citait six :

  1. Discorsi sopra Cornelio Tacito… Al serenissimo Ferdinando ii. Fran Duca di Toscana,

    [Discours sur Corneille Tacite… Dédié à Ferdinand ii, gran-duc de Toscane] ; {a}

  2. Il Romulo… [Le Romulus…] ; {b}

  3. Il Tarquino Superbo… [Le Tarquin le Superbe…] ; {c}

  4. Davide perseguitato… [David poursuivi…] ; {d}

  5. Il Ritratto del privato Politico Christiano estratto dall’originale d’alcune attioni del Conte Duca di S. Lucar, e scritto alla Cattolica Maesta Di Filippo iv il Grande…

    [Le Portrait du Personnage politique chrétien, tiré de quelques actions du comte-duc de Sanlucar, {e} écrit pour Sa Majesté catholique Philippe iv le Grand…] ; {f}

  6. Successi principali della monarchia di Spagna nell’ anno m. dc. xxxix

    [Principaux succès de la monarchie d’Espagne en l’an 1639…]. {g}


    1. Venise, Marco Ginammi, 1622 , in‑8o de 402 pages (et ibid. 1635).

    2. Bologne, Clemente Ferroni, 1629, in‑4o de 102 pages, pour la première de nombreuses éditions ; v. note [8], lettre 52, pour Romulus, premier roi légendaire de Rome.

    3. Ibid. et id. 1632, in‑4o de 124 pages.

      Tarquin le Superbe fut le sixième et dernier successeur de Romulus au vie s. av. J.‑C.

    4. Macerata, héritiers de Salvioni et Agostino Grisei, 1636, in‑12 de 177 pages (première édition Bologne, 1634).

    5. C’est la « vie » du comte d’Olivares, duc de Sanlucar, premier ministre du roi Philippe iv d’Espagne, de 1621 à 1643 : v. note [1], lettre 127.

    6. Macerata, héritiers de Salvioni et Agostino Grisei, 1635, in‑12 de 156 pages.

    7. Anvers, Plantin, 1641, in‑12 de 270 pages.


Additions et remarques du P. de Vitry
(1702-1703, v. note [12] des Préfaces), pages 176‑177 :

« Le marquis Malvezzi avait fait imprimer dès 1635 sont Rittrato del privato politico Christiano estratto dall’ originali d’alcune attioni del Conte Duca di San Lucar : {a} c’est la vie de ce ministre conduite jusqu’en cette année 1635 ; l’auteur était entièrement dévoué aux Espagnols ; Philippe iv lui donna le titre de conseiller dans son Conseil de guerre. Le Malvezzi, pour ne pas paraître indigne de cet honneur, fit imprimer à Madrid en 1640 Los sucsessos principales de la Monarchia de España en la anno 1639, {b} ce que Nicolo Antonio n’a pas su : il parle seulement de deux autres ouvrages de ce marquis, qui concernent aussi la monarchie d’Espagne, et dont le dernier est un essai de l’histoire de Philippe iv. {c} Virgilio Malvezzi mourut à Bologne au mois d’août 1654. »


  1. V. supra notule {f}.

  2. V. supra notule {g} pour l’édition italienne (Anvers, 1641).

  3. Je n’ai identifié ni ce Nicolo Antonio ni le livre où il cite l’ouvrage que Malvezzi a publié sous un anagramme transparent : La Libra de Grivilio Vezzalmi, traducida de Italiano en lengua Castillana. Pesante las Ganancias, y las Perdidas de la Monarquia de España en el felicissimo Reynado de Felipe iv. el Grande [La Balance de Grivilio Vezzalmi, traduite de l’italien en langue castillane, qui pèse les gains et les pertes de la monarchie espagnole pendant le très heureux règne de Philippe iv le Grand] (Naples, Iacomo Gafaro, 1639, in‑12 de 233 pages, dont je n’ai pas trouvé d’édition italienne).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Naudæana 2, note 11.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8193&cln=11

(Consulté le 25/06/2024)

Licence Creative Commons