À Johann Caspar I Bauhin, le 5 mars 1634
Note [23]

« Discours où sont expliquées les choses nécessaires à un futur médecin, Strasbourg, Scherer, in‑16 ».

Le seul titre pouvant correspondre est De Formandis Medicinæ studiis et Schola Medica constituenda Enchyridion selectum. Quo clarissimorum aliquot Philosophorum et Medicorum, Hier. Mercurialis, Jacob. Sylvii, Honor. Castellani, Placotomi et Alberti Wimpinæi Methodi et Epigraphαι continentur. E Schenckiana Bibliotheca eruit et conjunxit Joan. Georg. Schenckius a Grafenberg Philiater Hagenaviensis Poliater [Manuel choisi sur la manière de former les étudiants en médecine et d’organiser une École de médecine. Elle contient les méthodes et inscriptions de quelques très brillants philosophes et médecins, Geronimo Mercuriali (v. note [16], lettre 18), Jacques Sylvius (v. note [9], lettre 9), Honoré Castellan (v. note [3], lettre 102), Placotomus (Johann Brettschneider) et (Johann) Albertus Wimpinæus. Le philiatre Johann Georg Schenck von Graffenberg (1560-1620), premier médecin de la ville de Hagenau, l’a tiré de la bibliothèque schenckienne (de son père, Johann, v. note [6], lettre 72) et assemblé] (Strasbourg, Conrad Scherer, 1607, in‑12).

Pour le faux titre qu’il en donnait, Guy Patin avait en tête celui de l’Honorati Castellani oratio Lutetiæ habita, qua futuro Medico necessaria explicantur [Discours qu’Honoré Castellan a prononcé à Paris, expliquant ce qui est nécessaire au futur médecin] (Paris, 1555, v. note [3], lettre 102 ; réimprimé aux pages 36-68 du livre de Johann Georg Schenck), mais en omettant de changer son qua en quibus, ou son orationes en oratio.

V. notes :

  • [48], lettre 1020, pour la « Rhétorique » de David Chytræus, les « Exercices rhétoriques » de Johannes Schollius et les « Institutions rhétoriques » d’Adam Theodor Siber ;

  • [6], lettre 16, pour « Charlemagne ressuscité, par Johann Wilhelm Stuck de Zurich » ;

  • [8], lettre 427, pour Gregor ii Horst « sur le scorbut ».

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Caspar I Bauhin, le 5 mars 1634. Note 23

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1023&cln=23

(Consulté le 15.05.2021)

Licence Creative Commons