Autres écrits
Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 9  >

[Ms BIU Santé no 2007, fo 241 ro | LAT | IMG]

Un traitement des vers intestinaux
[mémorandum non daté]

Traitement des vers. [a][1][2]

À la manière d’une ruse de guerre, le traitement des vers consiste à faire prendre des substances amères par la bouche : l’horreur qu’ils en ont, car ce sont les saveurs agréables qui les engendrent, pousse les vers soit à fuir vers le bas, tête la première, soit à être tués. Une fois morts, ils sont très facilement expulsés sous l’effet de la nature et d’un cathartique évacuant. [3] Pour ce double effet, mettre en fuite et tuer les vers, d’une part, et évacuer ceux qui sont morts, d’autre part, un puissant remède est la rhubarbe, [4] et surtout l’eau de rhubarbe infusée dans une décoction d’absinthe, [5] ou de pourpier, [6] qui tue les vers par son acidité et sa viscosité. Ils meurent après que toutes ces substances ont été administrées, car elles suppriment la transpiration [7] qui seule leur permet vivre. En outre, on diluera cette décoction dans de l’eau de scordium, qui possède des effets remarquables dans cette indication, à la fois spécifiques, car il est cardiaque [9] et résistant à la putréfaction, et manifestes, parce qu’il a une odeur d’ail. [1][8] Il faut injecter par le bas les substances agréables, comme sont les clystères de lait et de sucre, [10][11][12] parce que les vers se ruent sur ce qui est doux. On doit appliquer des fomentations [13] sur l’ombilic : cataplasmes [14] et onctions de substances amères, comme la thériaque, [15] qui agit puissamment contre le vagabondage de toutes les bêtes et contre le préjudice qu’elles causent. [2]

> Retour au sommaire des 21 consultations et mémorandums  



Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits. Consultations et mémorandums (ms BIU Santé 2007) : 9

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8139

(Consulté le 27/02/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.