À Charles Spon, le 16 novembre 1643

Note [52]

« Les sectateurs de Platon s’appelèrent d’abord académiciens, du nom de l’Académie, qui était le lieu où ce philosophe enseignait à Athènes. Ce ne fut que longtemps après la mort de leur maître qu’ils s’appelèrent platoniciens. On croit que c’est à Alexandrie en Égypte qu’ils le portérent d’abord, après qu’ils y eurent renouvelé l’ancienne Académie et fait revivre ses sentiments. […] Les platoniciens étaient fort adonnés à la théurgie [magie blanche]. […] Les platoniciens entreprirent dans les premiers siècles de l’Église de faire des miracles pour les opposer à ceux des chrétiens. Ils empruntèrent beaucoup d’autres choses de la religion chrétienne et autant qu’ils ont pu, ils ont été les singes des chrétiens » (Trévoux).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 16 novembre 1643, note 52.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0097&cln=52
(Consulté le 08.08.2020)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.