Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 7 manuscrit
Note [46]

J’ai transféré cet article depuis la page 58, pour conclure la série sur Apollonius.

  • Les Vies des philosophes et des sophistes d’Eunape de Sardes (v. notule {b}, note [56] du Patiniana 4), traduites par Stéphane de Rouville (Paris, Rouquette, 1879, cinquième édition, in‑16) contiennent celle de Jamblique (Jamblichus Chalcidensis, Iambliquos), philosophe néoplatonicien (v. infra) du ive s., originaire de Chalcis en Syrie (chapitre iv, pages 27‑40).

  • Eunape mentionne très brièvement Ammonius (Ammonios Saccas, autre néoplatonicien grec d’Alexandrie au iiie s.) dans le chapitre i, De ceux qui ont recueilli l’histoire de la philosophie (page 10, note 3).

  • Inspirés de Platon et d’autres philosophes grecs antiques, les néoplatoniciens appartiennent à une école, fondée par Plotin à Alexandrie au iiie s. (v. notule {b}, note [27] du Borboniana 9 manuscrit), qui a le premier mêlé le mysticisme religieux monothéiste et la philosophie. Leurs thèses, proches de celles des pythagoriciens (v. note [27], lettre 405), ont été combattues par les chrétiens (mais ont aussi inspiré certains de leurs dogmes). Leur nom a été créé à la fin du xviiie s., on les appelait auparavant « platoniciens de la nouvelle espèce », Platonici ex secundo genere.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 7 manuscrit. Note 46

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8208&cln=46

(Consulté le 06.12.2022)

Licence Creative Commons