À Charles Spon, le 29 avril 1644

Note [37]

V. note [16], lettre 15, pour la « Pharmacie de Jean de Renou ».

Guy Patin recommandait Les Œuvres pharmaceutiques du sieur Jean de Renou, conseiller et médecin du roi à Paris. Augmentées d’un tiers en cette seconde édition par l’auteur, puis traduites embellies de plusieurs figures nécessaires à la connaissance de la médecine et pharmacie, et mises en lumières par M. Louis de Serres, natif du Dauphiné, docteur en médecine et agrégé de Lyon (Lyon, Antoine Chard, 1626, in‑4o ; réédité en 1637, v. note [13] de la Leçon de Guy Patin sur le laudanum et l’opium). La toute première édition de cette traduction (Lyon, P. Rigaud, 1624, in‑4o) était intitulée Le grand Dispensaire médicinal contenant cinq livres des institutions pharmaceutiques. Ensemble trois livres de la matière médicinale. Avec une pharmacopée ou antidotaire fort accompli…

Louis i de Serres (1588-1656), originaire de Nyons dans le Dauphiné, était membre du Collège des médecins de Lyon (Mollière). Il a aussi publié un Discours de la nature, causes, signes et curation des empêchements de la conception et de la stérilité des femmes, mis en lumière en faveur des jeunes dames auxquelles Dieu ne donne point d’enfants en premières années de leur mariage (Lyon, 1625, in‑8o).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 29 avril 1644, note 37.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0104&cln=37
(Consulté le 17.04.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.