À Charles Spon, le 17 septembre 1649

Note [8]

Louis Le Fèvre, seigneur de Caumartin (1552-1623), avait été nommé garde des sceaux le 23 septembre 1622 et mourut en charge le 21 janvier suivant. Il avait été conseiller d’État en 1594 et ambassadeur en Espagne en 1605. Son épouse était née Marie Miron, fille de Marc, médecin du roi Henri iii (v. note [6], lettre 550). Le Borboniana 4 manuscrit a sévèrement médit du couple Caumartin-Miron (v. sa note [66]).

L’église et paroisse Saint-Médéric, aujourd’hui Saint-Merri, existe toujours dans l’actuel quartier des Halles (ive arrondissement), au centre de Paris.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 17 septembre 1649, note 8.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0197&cln=8

(Consulté le 26/02/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.