À Charles Spon, le 11 mai 1655

Note [28]

« à cause de la rareté des éléphantiasiques ».

Les éléphantiasiques sont aujourd’hui les malades atteints d’éléphantiasis : gonflement très important d’une partie du corps (membre, visage) avec épaississement de la peau qui lui donne l’aspect rugueux et profondément ridé d’une peau d’éléphant. Au temps de Guy Patin, ce terme servait à désigner deux maladies tout à fait distinctes.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 11 mai 1655, note 28.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0402&cln=28

(Consulté le 20/04/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.