À Johannes Antonides Vander Linden, le 12 décembre 1653

Note [3]

Célèbre pour sa bibliomanie, Guy Patin surprenait fort en parlant ici pour la toute première fois des :

Ioh. Antonidæ Vander Linden, Doct. et Professoris Medicinæ Practicæ in Acad. Lugduni-Batava ordinarii, de Scriptis medicis Libri duo. Editio altera, auctior et emendatior.

[Deux livres sur les Écrits médicaux, de Johannes Antonides Vander Linden, docteur et professeur ordinaire de médecine pratique en l’Université de Leyde. Deuxième édition, augmentée et corrigée]. {a}


  1. Amsterdam, Iohannes Blaeu, 1651, in‑8o, précieux recueil de bibliographie médicale en deux parties :

    • le premier livre (Liber primus, pages 1‑587), est la nomenclature bibliographique des auteurs classés dans l’ordre alphabétique de leur prénom latin ;

    • le second livre (Liber secundus) contient une table des sujets médicaux, avec les noms des auteurs qui en ont traité (pages 588‑688), et une table des auteurs classés par leur nom de famille (Cognominorum Index, pages non numérotées, jusqu’à la fin).


La première édition, dont Patin n’a jamais parlé, est intitulée :

Ioannis Antonides Ander {a} Linden de Scriptis Medicis Libri duo. Quibus præmittitur ad D. Petrum Tulpium Manuductio ad Medicinam.

[Deux livres sur les Écrits médicaux, de Johannes Antonides Vander Linden. Précédés, à l’intention de Pieter Tulp, {b} d’un Guide pour la médecine]. {b}


  1. Sic

  2. Ce jeune philiatre était fils de Nicolaas Tulp (v. note [3], lettre latine 118). V. note [1], lettre latine 84 (2e référence citée), pour une autre parution de la Manuductio (Franeker, 1642) que Linden a écrite à son intention, et qu’il avait déjà rééditée à Louvain en 1639.

    V. note [29], lettre 925, pour la 3e édition (Amsterdam, 1662).

  3. Amsterdam, Jan Blaeu, 1637, in‑8o.

    Après la mort de son auteur (1664), l’ouvrage a reparu en 1686 sous le titre de Lindenius renovatus… [Linden mis à jour…], plusieurs fois réédité jusqu’en 1751.


Victime d’un long délai de livraison, Guy Patin a pour la première fois dit avoir consulté ce précieux ouvrage dans sa lettre à Charles Spon du 19 janvier 1657 (v. sa note [5]). Après l’avoir si tardivement découvert, il s’y est beaucoup référé, comme ont fait nombre de ses contemporains et d’historiens après eux. J’y ai souvent trouvé de l’aide dans mes recherches. Patin a volontiers suggéré à Linden (sans toujours le convaincre) d’y ajouter certaines références pour enrichir sa 3e édition.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Johannes Antonides Vander Linden, le 12 décembre 1653, note 3.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1059&cln=3
(Consulté le 29.06.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.