À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1658

Note [26]

Peuple sauvage des montagnes de Thessalie, les Centaures étaient (Fr. Noël) des :

« monstres fabuleux, demi-hommes et demi-chevaux, nés d’Ixion et de la nuée que Jupiter substitua à Junon. […] Hercule, Thésée, Pirithoüs {a} en tuèrent un grand nombre et obligèrent le reste à quitter le pays. D’autres {b} les font périr en partie dans le combat contre les Lapithes, qui troubla les noces de Pirithoüs et d’Hippodamie ; en partie sous les coups d’Hercule, qui extermina jusqu’au dernier. » {c}


  1. Roi des Lapithes.

  2. Tel Ovide, au livre xii des Métamorphoses, vers 210 et suivants.

  3. V. note [3], lettre de Reiner von Neuhaus, datée du 21 octobre 1663, pour Hercule.

    Sans égard pour le bienfaisant centaure Chiron, l’un des symboles de la médecine (v. note [5], lettre 551), Guy Patin prenait centaures dans son sens le plus péjoratif. Toutefois, il exagérait beaucoup, à son avantage, la majorité des docteurs régents qui étaient ennemis de l’antimoine : en 1658, elle était très inférieure à 80 sur quelque 120, et s’était même inversée (61 sur 111) dès 1652 (v. note [3], lettre 333).



Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1658, note 26.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1131&cln=26

(Consulté le 24/06/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.