Annexe : Procès opposant Jean Chartier à Guy Patin en juillet 1653

Note [41]

« Seuls les artistes peuvent juger des arts », saint Jérôme {a} citant les Institutions oratoires de Quintilien {b} (livre xii, chapitre x, § l) :

Quod libris dedicatum in exemplum edatur et tersum ac limatum et ad legem ac regulam compositum esse oportere, quia veniat in manus doctorum et iudices artis habeat artifices.

[Ce qui est consacré dans des livres et publié comme modèle doit être châtié, poli, et composé suivant toutes les règles, parce que les livres vont dans les mains des savants et que les gens de métier ont capacité à juger du métier].


  1. V. note [2], lettre 608.

  2. V. note [4], lettre 244.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Procès opposant Jean Chartier à Guy Patin en juillet 1653, note 41.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8007&cln=41

(Consulté le 22/04/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.