Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3b. Novembre 1651-novembre 1652, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine

Note [34]

V. supra note [24], pour Orthodoxe ou de l’abus de l’antimoine… manifeste antistibial de Claude Germain (Paris, 1652) qui répondait à La Science du plomb sacré des sages…, brûlot stibial de Jean Chartier qui avait rallumé la guerre parisienne de l’antimoine en 1651.

Donnée après cette même note [24], la liste des six docteurs désignés pour examiner le livre de Germain était composée pour moitié de défenseurs du médicament qui semait la discorde : François Guénault, Jean Bourgeois et Nicolas Richard venaient tout juste de signer, le 26 mars 1652, Le Sentiment des docteurs régents en médecine de la Faculté de Paris touchant l’antimoine (imprimé un an plus tard, v. note [3], lettre 333, mais qui circulait sûrement déjà sur les bancs de la Faculté) ; ceux-là étaient donc dans la totale incapacité de s’entendre avec leurs trois collègues antistibiaux, Jean Merlet, René Moreau et Léon Le Tourneurs. Dans son commentaire, le doyen Guy Patin ne faisait évidemment pas mystère du clan auquel il appartenait.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3b. Novembre 1651-novembre 1652, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine, note 34.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8187&cln=34
(Consulté le 08.08.2020)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.