L. 178.  >
À Henri Gras,
le 4 juin 1649

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

Monsieur, [a][1]

Il y a longtemps que je pense à vous et que j’attends de vos nouvelles. Je vous écrivis deux fois l’année passée et vous envoyai quelques thèses, [2] mais je ne sais si elles vous auront été rendues. Notre Faculté n’est guère changée, sinon qu’il en est mort plusieurs depuis deux ans et entre autres M. Piètre [3] qui a été un homme incomparable. Son fils [4] est aujourd’hui doyen de la Faculté. [1] Vous avez bien su toute notre guerre et comment le parti de Mazarin [5] a été obligé de revenir à un accord au bout de six semaines parce qu’en faisant autrement, toute la France s’allait révolter contre sa tyrannie et prendre le parti de Paris. Le bonhomme Gaspard Hofmann [6] est mort à Altdorf [7] le 3e de novembre dernier ; et depuis deux mois, est mort en Hollande l’un des plus savants hommes qui y fussent, savoir Gerardus Johannes Vossius, [8] âgé de 72 ans, duquel j’ai céans 15 volumes imprimés. Vous savez bien que les Turcs étranglèrent leur Grand Seigneur [9] l’année passée, [2] < et > que les Anglais ont coupé la tête à leur roi [10] le 9e de février dernier. On dit aussi que le roi d’Espagne [11] est mort, mais il n’est pas encore assuré. Enfin, il y a quelque constellation sur les princes souverains. [3] Plût à Dieu qu’elle pût rendre meilleurs ceux qui restent, leurs pauvres peuples s’en sentiraient. Je ne saurais m’imaginer pour quelle cause vous ne m’avez pas fait l’honneur de m’écrire depuis si longtemps. À l’occasion, je vous enverrai de nos nouveautés de deçà, et entre autres de nos thèses et de celles de nos enfants, qui se souviennent toujours de vous avec joie. Je suis, etc.

De Paris, ce 4e de juin 1649.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Henri Gras, le 4 juin 1649

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0178

(Consulté le 29.11.2020)