L. 574.  >
À Claude II Belin,
le 2 septembre 1659

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

Monsieur, [a][1]

Je ne sais rien de si certain et si véritable que je voudrais bien vous écrire ; néanmoins, je vous fournirai ce que j’en sais présentement. Le roi [2] est encore à Bordeaux où il attend le cardinal Mazarin [3] qui y doit arriver, à ce qu’on dit, le 5e de ce mois. On dit qu’après ils iront à Montauban [4] où les huguenots [5] ont fait les sots, ils y ont pendu leur évêque [6] en effigie. On dit que le roi y en fera pendre quelques-uns et y bâtir une citadelle, puis après qu’ils iront à Toulouse ; [1][7] et que, le temps venu, qu’ils iront à Bayonne. [8] On dit que ce sera M. le maréchal de Gramont [9] qui ira en Espagne quérir la reine ; [10] mais il court un bruit que le roi d’Espagne [11] est fort malade et qu’il a fait son testament. On tient que les entrevues sont achevées et que la conclusion est entièrement faite pour la paix et le mariage[12]

Il y a bien du bruit en Angleterre, divers partis y sont armés. Le roi [13] y est entré, il est dans Exeter, comme en retraite et lieu de sûreté. Il y a été appelé par le parti des presbytériens, qui sont les luthériens, [14] mais il y a d’autres partis contraires, a quibus sibi debet metuere : ardua res est quam suscepit[2] mais je pense qu’il fallait faire ainsi. Omnibus magnis in rebus conatus est in laude, eventus in fortuna[3][15] s’il ne se pousse, personne ne le poussera. On attend ici journellement des nouvelles de Londres.

J’ai eu ici entre mes mains le catalogue de la foire de Francfort [16] de Pâques, dans lequel on nous promet pour celle d’automne deux livres nouveaux, bons et curieux, de médecine, savoir Thomæ Reinesii Epistolæ ad Casp. Hofmannum, etc. in‑4o, l’autre est Melch. Sebizii Speculum medico-practicum, in‑8o. Il pourra y en avoir à Paris et à Lyon le mois de novembre prochain. On fait en Hollande un recueil de toutes les œuvres de Ioan. Wierus, [17] ce sera un in‑fo. On y imprime aussi le Rabelais, [18] qui sera de belle impression. Vive, vale et me ama. Tuus ex animo, G.P. [4]

De Paris, ce mardi 2d de septembre 1659.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 2 septembre 1659

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0574

(Consulté le 13.04.2021)