L. 718.  >
À André Falconet,
le 3 janvier 1662

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

Monsieur, [a][1]

Le roi [2] a fait des chevaliers de l’Ordre [3] en bon nombre. La cérémonie de leur promenade était fort belle et il y avait plaisir de les voir passer. [1] M. Fouquet [4] est dans le Bois de Vincennes, [5] bien enfermé. Il y en a qui croient qu’il sera quitte à bon marché à cause que le roi [6] et la reine d’Angleterre [7] s’emploient pour lui ; mais le sieur Colbert [8] est contre et l’on croit que le roi est fort attaché à ses sentiments. M. le cardinal de Retz [9] a fait enfin son accord, et a donné sa démission pure et simple au roi. On lui donne pour son archevêché de Paris l’abbaye de Saint-Denis [10] avec un autre grand revenu. Le roi lui permet, au lieu de venir à Paris, de se retirer en Lorraine en sa terre de Commercy [11] dont il est damoiseau (cela s’appelle dans le latin du moyen âge domicellus). [2] Voilà un homme qui a mal joué son rôle et qui, pour avoir déplu à la reine mère [12] durant nos guerres parisiennes, a perdu l’archevêché de Paris qui est, comme vous savez, un bon morceau de 100 000 livres de rente[3] Les Allemands ont peur de la guerre en leur pays l’été prochain, à quoi néanmoins il n’y a pas grande apparence, vu que la paix est arrêtée entre l’empereur [13] et le Turc. [4][14] Je vous supplie de m’acheter chez M. Huguetan [15] un nouvel exemplaire de la nouvelle édition en deux tomes in‑foQuæstionum medico-legalium[16] c’est pour envoyer à un de mes amis en Flandres. [17] Je vous prie d’assurer le R.P. Théophile Raynaud [18] que je suis son très humble serviteur, et lui demander quand il fera imprimer la seconde partie de ses Heteroclita spiritualia[5] Je vous baise très humblement les mains et suis de tout mon cœur votre, etc.

De Paris, ce 3e de janvier 1662.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 3 janvier 1662

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0718

(Consulté le 17.10.2019)