L. latine 104.  >
À Christiaen Utenbogard,
le 26 juillet 1658

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

[Ms BIU Santé 2007, fo 71 vo | LAT | IMG]

Au très distingué M. Christiaen Utenbogard, docteur en médecine d’Utrecht.

Très éminent Monsieur, [a][1]

Je suis en vie et me porte bien, espérant et souhaitant qu’il en aille de même pour vous. Comment vos compatriotes se portent-ils, le très savant Schoock et Voetius, ce braillard de théologien ? [2][3] J’ai ici un livre qu’on a publié chez vous il y a sept ans, dont je fais assurément grand cas car il mérite la louange de tous les honnêtes gens : ce sont les Antonii Æmilii Orationes, etc. [1][4] J’entends dire que cet écrivain réside en votre contrée ; s’il est votre ami, faites-lui savoir, je vous prie, que ses écrits me sont très chers et que j’ai lu ses discours presque en entier ; vous le saluerez donc de ma part. Qu’est-ce votre Voetius nous prépare de nouveau ? Ne pense-t-il pas à un troisième tome de Disputationes theologicæ ? [2] Notre roi très-chrétien a souffert d’une synoque putride près d’Iccius Portus (aujourd’hui Calais), dont enfin huit saignées et quelques purges l’ont heureusement libéré. [3][5][6][7] Il rentrera ici sous peu pour recouvrer des forces sur son sol natal et se décharger des derniers reliquats de sa maladie dans un air mieux tempéré. Portez-vous bien, cher ami, et continuez de m’aimer comme vous avez fait jusqu’ici.

De Paris, le 26e de juillet 1658.

Votre Guy Patin de tout cœur.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christiaen Utenbogard, le 26 juillet 1658

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1137

(Consulté le 04.06.2020)