L. latine 338.  >
À Johann Daniel Horst,
le 29 janvier 1665

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

[Ms BIU Santé 2007, fo 184 ro | LAT | IMG]

Au très distingué M. Johann Daniel Horst, à Francfort. [a][1]

Il y a trois jours, j’ai rendu visite à votre fils [2] au domicile de M. Gayan. [3] Il se porte bien et s’accommode de notre hiver très froid. Son hôte vous salue et promet de tout faire pour instruire votre fils, mais surtout pour lui montrer des opérations de chirurgie, [4] autant qu’il s’en pourra pratiquer. Il a récemment assisté à la dissection d’un fœtus et il en verra encore bien d’autres car on promet à M. Gayan quantité d’autres cadavres de cette sorte. [5] On parle ici beaucoup du cancer ulcéré qui touche le sein gauche de la reine mère, avec de très cruelles douleurs, et un immense épuisement du corps tout entier ; [6] vous savez parfaitement à quel point elle est en péril car c’est par ces degrés qu’on s’en va vers le repos éternel. Je n’ai encore rien à vous écrire sur votre privilège : il n’a toujours pas été obtenu, en raison de la maladie de M. Pierre Séguier, [7] très éminent chancelier de France. Portez-vous bien, très distingué Monsieur, et aimez-moi. Je recommande à votre protection la lettre ci-incluse pour M. Sebastian Scheffer. [1][8]

De Paris, le 29e de janvier 1665.

Vôtre de tout cœur, G.P.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 29 janvier 1665

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1371

(Consulté le 14.12.2019)