L. reçue 12.  >
De Claude II Belin,
le 12 mars 1657

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

Monsieur, [a][1][2]

J’ai donné à un de mes amis qui partit hier d’ici pour Paris les thèses que vous avez désirées. Il m’a promis de vous les rendre sitôt qu’il sera arrivé, je vous prie de les agréer telles qu’elles sont. Si j’avais quelque chose de plus considérable, je vous l’offrirais d’aussi grand cœur. J’ai lu, dans un livre manuscrit qui a pour titre Synonyma super libro Haly Abbatis ex traductione Arabica per Michaeli de Capelle[1][3] l’origine du mot antimonium qu’il tire du mot arabe atemed qui signifie stibium ; [2][4] je ne sais si vous approuverez cette étymologie. Attendant l’honneur des vôtres, je suis ολος καγ πας, [3] Monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur,

Belin.

De Troyes, ce 12e de mars [1657]. [4]


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Claude II Belin, le 12 mars 1657

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9012

(Consulté le 22.01.2020)