À André Falconet, le 11 octobre 1660
Note [1]

Dernier épisode de l’interminable polémique (commencée en 1649) opposant Claude i Saumaise à John Milton sur l’exécution de Charles ier en 1649 : {a}

Claudii Salmasii ad Johannem Miltonum Responsio, Opus Posthumum.

[Réponse de Claudius Salmasius à Johannes Miltonus, œuvre posthume]. {b}


  1. V. note [19], lettre 264.

  2. Londres, Tho. Roycroft, 1660, in‑12 de 304 pages, et Dijon, Philibert Chavance, 1660, in‑4o.

Le texte est incomplet, s’achevant par Cætera desunt in Autographo [Le reste manque au manuscrit]. Purement congratulatoire, l’épître Carolo ii Dei gratia Magnæ Britanniæ, et Hiberniæ Regi, fidei defensori, felicitatem [à Charles ii, par la grâce de Dieu, roi de Grande-Bretagne et d’Irlande, défenseur de la foi], datée de Dijon, le 1er septembre 1660, est signée Claudius Salmasius, Cl. F. [Claude (ii) Saumaise, (sieur de Saint-Loup), fils de Claude i]. L’achevé d’imprimer est du 15 septembre 1660.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 11 octobre 1660. Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0642&cln=1

(Consulté le 04.02.2023)

Licence Creative Commons