À André Falconet, le 3 juin 1661
Note [1]

Les royaumes de Fez (Fès) et de Maroc, en Barbarie d’Afrique, ou plus exactement en Libye Phénicienne (v. notule {b}, note [28] des Triades du Borboniana manuscrit), étaient alors voisins mais indépendants l’un de l’autre.

  • Le premier (capitale Fez) occupait le nord de l’actuel Maroc, avec une double façade maritime, méditerranéenne et atlantique. Depuis 1659, le sultan de Fez était Muhammad al-Haji ad-Dila’i (mort en 1672), dont le règne s’acheva en 1663 par la réunion des deux Maroc.

  • Le second (capitale Marrakech) occupait le sud-ouest du pays, avec une façade maritime unique, sur l’Atlantique. La dynastie alaouite régnait alors déjà sur le Maroc en la personne de Moulay Mohammed ben Cherif (Mohammed ier, mort en 1664).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 3 juin 1661. Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0701&cln=1

(Consulté le 27.09.2022)

Licence Creative Commons