À André Falconet, le 27 juin 1668
Note [1]

Olivier Le Fèvre d’Ormesson (Journal, tome ii, page 549) :

« Le samedi 23 juin, j’appris que Mme de Villequier {a} était morte le jour précédent à onze heures du soir, quoique le matin on la crût hors de péril, étant tout d’un coup tournée à la mort par le transport au cerveau. Cette mort si subite surprend tout le monde et afflige fort sa famille. […] Je passai chez ma nièce, Mme de Colanges, qui me dit la douleur extrême de toute la famille de M. Le Tellier ; {b} qu’il s’était retiré aussitôt à Chaville avec M. l’évêque d’Autun et M. Le Pelletier ; que Mme Le Tellier s’était retirée aux religieuses. »


  1. V. note [7], lettre 932.

  2. Père de la défunte.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 27 juin 1668. Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0934&cln=1

(Consulté le 29.01.2023)

Licence Creative Commons