À André Falconet, le 27 juillet 1668
Note [1]

V. notes [25], lettre 97, pour la Démonomanie de Jean Bodin et son prétendu judaïsme, et [54], lettre 97, pour les Disquisitions magiques de Martin Anton Delrio, s.j.

L’Esprit de Guy Patin (page 50) :

« La plupart des apparitions d’esprit, des sorcelleries, des prédictions, divinations, et autres choses semblables, dont l’on étourdit les simples, qui veulent ensuite nous en étourdir, j’appelle tout cela la gazette des sots, et le credo de ceux qui ont trop de foi. C’est avoir trop de choses à faire que d’entreprendre de croire tout ce qu’on dit à ce sujet. Il est permis à un homme d’esprit de douter de tout dans ces occasions. L’extrême crédulité est le partage des ignorants. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 27 juillet 1668. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0938&cln=1

(Consulté le 16.12.2019)

Licence Creative Commons