De Charles Spon, le 21 novembre 1656, note 1.
Note [1]

Ausone, Épigrammes, xxxv, De nomine cuiusdam Lucii, sculpto in marmore [Sur le nom d’un certain Lucius, gravé dans le marbre], (vers 9‑10) :

Miremur periisse homines ? Monumenta fatiscunt,
Mors etiam saxis, nominibusque venit
.

[Pourquoi nous étonnerions-nous que les hommes meurent ? Les tombeaux s’écroulent, la mort vient même aux pierres et aux inscriptions].

Le second de ces vers d’Ausone a sans doute plu à Guy Patin : il l’a cité dans deux de ses lettres ultérieures à Hugues ii de Salins (v. note [21], lettre 557) et André Falconet (v. note [10], lettre 620), mais en y remplaçant maladroitement nominibus [aux inscriptions] par marmoribus [aux marbres]. Sans doute l’avait-il mal inscrit dans sa mémoire ou mal recopié dans son cahier de lieux communs (citations).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Charles Spon, le 21 novembre 1656, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9003&cln=1

(Consulté le 26/02/2024)

Licence Creative Commons