À Claude II Belin, le 24 avril 1638, note 10.
Note [10]

La pleurésie est une affection de la plèvre (enveloppe des poumons), le plus souvent accompagnée d’épanchement. Sa nature est inflammatoire (infection tuberculeuse par exemple) ou mécanique (hydropisie).

Dans les termes du temps (Furetière), c’est « une maladie qui emporte le malade en peu de temps, qui est causée par l’inflammation [v. note [6], lettre latine 412] de la plèvre avec une fièvre aiguë, difficulté de respirer et grande douleur de côté. […] On dit proverbialement d’un homme froid et qui marche lentement, qu’il ne gagnera pas la pleurésie ».

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 24 avril 1638, note 10.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0040&cln=10

(Consulté le 27/05/2024)

Licence Creative Commons