À Charles Spon, le 26 octobre 1643
Note [10]

Jean-Baptiste Budes, comte de Guébriant (près de Saint-Brieuc 1602-en Souabe 1643) avait reçu de Louis xiii en 1636 la défense de la ville de Guise. Il s’était emparé l’année suivante de plusieurs places de la Franche-Comté, avait été ensuite envoyé en Allemagne au secours de Bernhard de Saxe-Weimar, avait emporté plusieurs villes du Bas-Palatinat, et exécuté en 1639 un passage du Rhin qui le couvrit de gloire et qui lui permit de faire sa jonction avec le Suédois Bauer. Après la mort de ce général (1641), Guébriant avait pris le commandement des armées suédoise et française réunies, et gagné sur Piccolomini (v. note [12], lettre 418) la sanglante bataille de Wolfenbüttel, puis celle de Kempen sur le général Lamboy en janvier 1642. Il avait reçu en récompense le bâton de maréchal en mai suivant. Dans la campagne de 1643, il allait obtenir encore quelques succès, mais être blessé au siège de Rothweil (Souabe) le 19 novembre pour en mourir le 24, après avoir emporté la place (G.D.U. xixe s. et Triaire).

V. note [4], lettre 85, pour la prise Thionville.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 26 octobre 1643. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0095&cln=10

(Consulté le 23.09.2020)

Licence Creative Commons