À Charles Spon, le 6 mars 1657, note 10.
Note [10]

Nicolas Ellain (Paris 1534-ibid. 1621) étudia d’abord le droit, fut reçu avocat au Parlement, puis se livra à l’étude de la médecine et devint doyen de la Faculté de médecine de Paris de 1598 à 1600. Son zèle extraordinaire pour les intérêts de sa corporation le fit surnommer l’Atlas des Écoles. {a} L’obligation pour les pharmaciens de ne délivrer de remède que sur une ordonnance signée d’un médecin fut décrétée sur ses instances par le Conseil. On lui doit aussi une réforme du Codex. {b} Il a laissé quelques ouvrages littéraires et, dans le domaine médical, outre une quinzaine thèses, un ouvrage aussi bref que son titre :

Avis sur la peste. {c}


  1. V. note [3], lettre de Reiner von Neuhaus datée du 24 juin 1663, pour le mythe attaché au titan Atlas.

  2. G.D.U. xixe s. et O. in Panckoucke.

  3. Paris, David Douceur, 1606, in‑8o de 64 pages, dédicace signée Ellain, de Paris, le 12 juillet 1606.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 mars 1657, note 10.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0467&cln=10

(Consulté le 12/04/2024)

Licence Creative Commons