À Charles Spon, le 20 mars 1649
Note [102]

Dubuisson-Aubenay (Journal des guerres civiles, tome i, pages 171‑172, 22 février 1649) :

« On dit que le nonce du pape, jadis marquis de Bagni, à présent archevêque ou évêque d’Athènes, est allé au greffe du Parlement, où il a levé {a} l’arrêt du 8 janvier {b} et tout ce qui a été fait contre le cardinal Mazarin, et l’a envoyé au pape il y a plus d’un mois. Aucuns ajoutent que, ce jourd’hui, il est allé à Saint-Germain-en-Laye signifier audit cardinal une citation de la part du pape, lui commandant d’aller à Rome pour besoin que Sa Sainteté y a de lui. Le peuple dit que c’est pour le dégrader de la dignité de cardinal. Enfin, il y en a qui ajoutent un décret du Sénat de Venise suivant lequel l’ambassadeur qu’il a en cette cour a signifié audit Mazarin que, s’il ne va pas à Rome rendre compte et ne se justifie des crimes à lui imposés, on le déclare déchu du titre de noble vénitien, à lui et à son frère accordé nouvellement par ledit Sénat. »


  1. Copié.

  2. V. note [26], lettre 164.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 20 mars 1649. Note 102

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0166&cln=102

(Consulté le 24.11.2020)

Licence Creative Commons