À Charles Spon, le 21 avril 1655, note 11.
Note [11]

La Rhétorique française. Où l’on trouve de nouveaux Exemples sur les Passions et sur les Figures. Où l’on traite à fond de la Matière des Genres Oratoires. Et où le Sentiment des Puristes est rapporté sur les usages de notre langue. Par René Bary {a} Conseiller et Historiographe du Roi. Seconde édition, corrigée et augmentée. {b}


  1. René Bary, mort en 1680, est un écrivain français « précieux », dont celui-ci est le plus connu des ouvrages. Il a aussi publié La Défense de la jalousie (1642), L’Esprit de cour… (Paris et Bruxelles, 1664, v. note [52] des Déboires de Carolus), etc.

  2. Paris, Pierre le Petit, 1656, in‑8o de 309 pages ; première édition en 1653, in‑4o, nombreuses rééditions ultérieures.

    L’auteur y « raffine sur les subtilités de la rhétorique formaliste, au point d’étudier longuement les façons de commencer une période par une syllabe différente (par Ab, Ac, Ad, etc.) » (D. Mornet in Dictionnaire des lettres françaises, xviie s.).


Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 avril 1655, note 11.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0399&cln=11

(Consulté le 23/02/2024)

Licence Creative Commons