À Sebastian Scheffer, le 4 décembre 1665, note 11.
Note [11]

« Ô bonne foi des hommes et des dieux ! », Juvénal (Satire xiii, vers 31) :

Nos hominum divumque fidem clamore ciemus.

[Nous implorons à grands cris la bonne foi des hommes et des dieux].

Le paquet, confié à Sebastian Switzer et indélicatement ouvert, semble-t-il, par Johann Daniel Horst, était celui dans lequel Guy Patin avait emballé ses précieux manuscrits de Caspar Hofmann : il a dit les avoir envoyés à Horst au début de sa lettre du 6 mars (v. sa note [1]).

Dans la lettre remise au jeune Georg Horst, se trouvaient les non moins précieux errata d’Hofmann et de Patin sur la première édition du livre de Medicamentis officinalibus (Paris, 1646, v. supra note [3]).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 4 décembre 1665, note 11.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1414&cln=11

(Consulté le 25/06/2024)

Licence Creative Commons