À Charles Spon, le 10 mai 1652
Note [12]

Une fois de plus (v. note [53], lettre 242), le bruit était faux : Philippe iv ne mourut qu’en 1665. Sa fille unique, alors en âge d’être mariée, était Marie-Thérèse (1638-1644), née d’un premier mariage avec Élisabeth de France (1602-1644) et future épouse (1660) de Louis xiv, union qui scella le traité des Pyrénées.

Le fils aîné de l’empereur d’Allemagne, Ferdinand iii, était Ferdinand iv, sacré roi de Hongrie en 1649, et mort san alliance en 1654 (v. note [7], lettre 318).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 10 mai 1652. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0286&cln=12

(Consulté le 18.01.2022)

Licence Creative Commons