À Charles Spon, le 3 mars 1656
Note [12]

« ceux qui, par leurs mérites, ont laissé leur nom dans les mémoires, etc. », Virgile (Énéide, chant vi, vers 664‑665) :

Quique sui memores aliquos fecere merendo
omnibus his niuea cinguntur tempora uitta
.

[…tous ont leurs tempes ceintes d’un blanc bandeau de neige].

En tête de ses Opera omnia (v. note [10], lettre 485), il n’y a pas d’éloge de Varanda par Charles Spon ; mais seulement une « Épître dédicatoire » et un « Avis au bienveillant lecteur, candidat de médecine », tous deux en latin et signés Henri Gras.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 mars 1656. Note 12

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0435&cln=12

(Consulté le 04.07.2022)

Licence Creative Commons