À André Falconet, le 3 décembre 1660, note 12.
Note [12]

V. note [4], lettre 469, pour la parenté entre Marguerite de Montmorency, duchesse de Lévis-Ventadour (morte le 3 décembre 1660), et les Condé.

Henri ier, duc et connétable de Montmorency (Chantilly 1534-Agde 1614), deuxième fils d’Anne (v. note [7], lettre 522), connu sous le nom de Damville, servit avec éclat pendant les guerres du règne de Henri ii, fit prisonnier le prince de Condé à la bataille de Dreux (1562) puis devint gouverneur du Languedoc et maréchal de France (1567). Après avoir pris part à la bataille de Saint-Denis (10 novembre 1567) qui vit la défaite des protestants contre les catholiques, Damville se retira dans son gouvernement du Languedoc où il signala sa haine contre les huguenots par des persécutions odieuses. Après la Saint-Barthélemy (1572, v. note [30], lettre 211), il se mit à la tête des politiques dans le Languedoc, où il vécut en souverain, et repoussa les troupes envoyées contre lui. En 1579, après la mort de son frère, Damville prit le titre de duc de Montmorency. Il fut un des premiers à reconnaître Henri iv qui le nomna connétable (G.D.U. xixe s.).

Henri ier s’était marié trois fois (1558, 1593, 1601). De son premier lit avec Antoinette de Bouillon, naquirent quatre enfants, dont la plus jeune, Marguerite, devint Mme de Ventadour ; et du deuxième, avec Louise de Budos, trois enfants, dont Henri ii de Montmorency et Charlotte-Marguerite, qui devint princesse de Condé (mère du Grand Condé).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 3 décembre 1660, note 12.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0655&cln=12

(Consulté le 28/05/2024)

Licence Creative Commons