À Claude II Belin, le 6 février 1634
Note [13]

La « gomme de lierre » correspond à ce qu’on appela plus tard l’hédérée, « suc gommo-résineux qui découle des vieux troncs du lierre dans les pays chauds. Ce suc, que l’on a longtemps appelé improprement gomme de lierre, est en masses rougeâtres, demi-transparentes, d’une saveur amère et astringente. Celui qu’on trouve dans le commerce vient de l’Orient ; on l’a employé comme excitant, détersif et emménagogue [pour provoquer les règles des femmes] » (Nysten).

V. note [71], lettre latine 351, pour les vertus médicinales des feuilles de lierre.

Guy Patin n’est pas revenu sur cet envoi de Claude ii Belin et on en ignore le motif.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 6 février 1634. Note 13

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0017&cln=13

(Consulté le 06.02.2023)

Licence Creative Commons