À Charles Spon, le 12 août 1650
Note [13]

Paul Petau, petit-fils d’un bourgeois d’Orléans, conseiller au Parlement de Paris en 1588, mort en 1614, était très savant dans les lettres, l’histoire ancienne et la jurisprudence ; il avait assemblé une bibliothèque nombreuse et d’excellents manuscrits. Son fils unique, Alexandre, mort en 1672, avait été nommé conseiller en la cinquième Chambre des enquêtes en 1628 ; il monta à la Grand’Chambre en 1661 (Popoff, no 1967).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 12 août 1650. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0238&cln=13

(Consulté le 16.10.2019)

Licence Creative Commons