À Charles Spon, le 28 mars 1643
Note [15]

Le Catéchisme des jésuites, ou examen de leur doctrine (Villefranche, G. Grenier, 1602, in‑8o, pour la première édition) d’Étienne Pasquier (v. note [16], lettre 151), est paru sous le couvert de l’anonymat. C’est un volumineux livre (358 pages distribuées en trois livres) qui contient tout le mal qu’on pouvait dire des jésuites à l’aube du xviie s.

Secunda Scaligerana (page 493) :

« Pasquier. Son Catéchisme contre les jésuites, disait Joseph Scaliger, est un bon livre pour l’État ; [Louis] Richeome n’a rien répondu qui vaille. {a} Si j’étais jeune homme, je m’exercerais à tourner en latin le Catéchisme des jésuites. Il n’y a rien de si beau contre eux. Il faut mettre la réponse que Richeome y a faite avec Amphitheatrum honoris. {b} Le beau livre que c’est que Catechismus Iesuitarum ! Ille intima Iesuitarum tangit, alii superficiem tantum. Iuvenis aliquis deberet vertere, sed opportet bene versatum esse in Iure, et vocabula Latina iuridica callere. » {c}


  1. Louis Richeome (Digne 1544-Bordeaux 1625), écrivain jésuite.

  2. Clarus Bonarscii Amphitheatrum honoris in quo Calvinistarum in Societatem Iesu criminationes jugulatæ [L’Amphithéâtre de l’honneur de Clarus Bonarscius (Carolus Scribanus) où sont confondus les calomnies des calvinistes contre la Société de Jésus] (Anvers, A. Verheyden, 1605, in‑4o).

  3. « Il y touche l’intimité des jésuites, quand d’autres n’ont touché que leur superficialité. Quelque jeune homme devrait le traduire, mais il lui faut être bon connaisseur du droit, et expert en vocabulaire latin juridique. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 28 mars 1643. Note 15

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0079&cln=15

(Consulté le 17.09.2019)

Licence Creative Commons