À Johann Georg Volckamer, le 24 décembre 1649
Note [15]

Trois premiers mots d’un distique dont je n’ai pas su identifier l’auteur (v. note [3], lettre 172), même aidé par l’indice allemand que Guy Patin fournissait ici :

Diversum sentire duos de rebus iisdem
Incolumi licuit semper amicitia
.

[Il est toujours permis, sans nuire à l’amitié, d’être deux à avoir un avis différent sur les mêmes choses].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Georg Volckamer, le 24 décembre 1649. Note 15

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1049&cln=15

(Consulté le 24.11.2020)

Licence Creative Commons